Un courtier en bourse est un professionnel de la finance qui a comme mission de placer l’argent de ses clients investisseurs sur les marchés financiers. On l’appelle aussi le broker ou le courtier en investissement. Il existe différents types de brokers : les banques et les courtiers en ligne. Ils se rémunèrent grâce à des frais de courtage sur les transactions qu’ils effectuent. Pour choisir son courtier en bourse, il faudra déterminer ses besoins.

Qu’est-ce qu’un courtier en bourse ?

Un courtier en bourse peut désigner une personne ou une société. Son rôle est d’exécuter des achats ou des ventes sur les marchés financiers pour le compte d’un client. En anglais, on l’appelle le broker. En français, il prend aussi le nom de courtier en investissement.

Plus concrètement, il met en relation des vendeurs de titres financiers ou de produits dérivés avec des acheteurs. Il participe donc à l’échange d’actions, d’obligations ou encore d’options. En cela, c’est un intermédiaire. En France, il doit posséder une licence pour exercer cette activité.

En échange de ce service, le courtier perçoit des honoraires, parfois sous forme de commission. On les appelle des frais de courtage.

Quels sont les différents types de courtiers ?

Il existe deux principaux types de courtiers en bourse. D’une part, les banques. Elles interviennent notamment dans la gestion de PEA ou d’OPCVM.

D’autre part, les courtiers en ligne. La différence avec les banques est qu’ils donnent directement accès aux marchés financiers. Ils permettent notamment d’acheter et de vendre des produits dérivés, comme des CFD ou des futures, ces contrats qui s’échangent sur les marchés à terme.

Comment choisir un courtier en bourse ?

On choisit bien évidemment un courtier en fonction de ses besoins. Les simples courtiers en investissement ne sont que des exécutants. C’est donc l’investisseur qui décide du type d’action où il veut placer son argent.

Il existe également des courtiers forex. Ceux-ci vendent et achètent des devises sur le Forex, le marché des devises. Leur particularité est qu’ils vendent et qu’ils achètent ces devises au nom de l’investisseur.

On trouve aussi des courtiers dit de plein exercice. Leur avantage est qu’ils sont également conseillers financiers. Ils fournissent alors des recommandations pour planifier ses placements ou ses retraits. Par ailleurs, ils donnent des conseils fiscaux. Étant donné la large gamme de services proposés, leurs tarifs sont naturellement plus élevés que les autres courtiers.

Enfin, il y a les courtiers en ligne. L’avantage est qu’ils sont très peu chers. Par contre, ils ne fournissent aucun conseil en matière d’investissement.

Combien coûte un service de broker ?

Les frais de courtage dépendent naturellement de plusieurs facteurs. Premièrement, ils prennent en compte le risque de l’investissement et son montant.

Deuxièmement, ils se basent sur la fréquence des investissements. Aussi, plus les échanges sont fréquents, moins les frais de courtage sont élevés.

Troisièmement, ils considèrent le type de marché. En effet, il est toujours plus coûteux d’investir sur les marchés étrangers. De ce fait, en France, échanger des actions sur le marché américain reviendra plus cher que sur le marché français, par exemple.

Enfin, ils varient en fonction du type de broker. Les courtiers en ligne offrent bien souvent des tarifs beaucoup plus avantageux que ceux que pratiquent les banques.

Combien gagne un courtier en bourse ?

Le salaire d’un broker est très variable. Il dépend du cabinet où il travaille et surtout, du pays où il exerce. Les brokers américains ou anglais ont de meilleures rémunérations que les Français. De même, les salaires sont plus élevés dans les grands cabinets que dans les petites entreprises.

En France, le salaire d’un courtier en bourse débutant atteint 2500 à 3000 euros bruts par mois. Il est évidemment complété par des primes et des bonus proportionnels aux profits qu’il a engendrés.

Comment devenir courtier en bourse ?

Pour devenir courtier en bourse, on recommande d’être en possession d’un diplôme de niveau Bac+5. Les courtiers ont souvent étudié la finance, l’économie ou l’administration des affaires. Souvent, ils ont fait une école de commerce ou d’ingénieur.

Avant de devenir courtier à part entière, une formation pratique est indispensable. Elle s’effectue par des stages ou directement sur le tard, au moment de son premier emploi en entreprise.

Enfin, il faut savoir que pour devenir courtier indépendant en France, il faut suivre une formation professionnelle de 150 heures.

Dernière mise à jour le 02/07/2021