Les « charges sociales », aussi connues sous le nom de « cotisations sociales », désignent l’ensemble des prélèvements qui sont retenus sur les revenus.

Que sont les charges sociales ?

Les « charges sociales », qu'on appelle aussi les « cotisations sociales », se réfèrent aux prélèvements retenus sur les revenus. Elles servent à financer diverses prestations sociales.

Les prestations sociales regroupent la somme et les services qui sont transférés aux individus. Elles permettent de compenser les risques sociaux ou de diminuer les coûts de leur protection. Elles concernent par exemple les protections vis-à-vis de la vieillesse, de la maladie, du chômage ou des difficultés de logement.

À quoi correspondent les charges sociales prélevées sur le salaire ?

Certaines cotisations sociales sont obligatoires. En effet, elles sont affiliées au régime général des salariés. Elles sont donc prélevées tous les mois, directement sur le salaire brut de chaque employé. Elles permettent d'une part d’apporter une protection contre les risques de maladie, l’invalidité, mais aussi contre le chômage ou encore la maternité. D’autre part, les charges sociales sont utilisées pour cotiser pour la retraite.

Les salariés relèvent en général du régime de la Sécurité sociale. La Sécurité sociale représente un ensemble d’institutions ayant pour principale fonction de protéger les individus de tous risques sociaux. Le régime de la Sécurité sociale se compose des branches :

  • Famille, à savoir la Caisse nationale des allocations familiales ;
  • Maladie, à savoir la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés ;
  • Vieillesse, à savoir la Caisse national d’assurance vieillesse ;
  • Recouvrement des cotisations sociales, à savoir l’Agence centrale des organismes de Sécurités sociale, qui englobe l’Urssaf, par exemple.

Quelle est la différence entre les charges salariales et les charges patronales ?

Au sein d’une entreprise, nous distinguons deux types de charges : d’un côté les charges salariales, de l’autre, les charges patronales.

Les charges salariales

Les charges salariales correspondent aux cotisations sociales que paye le salarié. Ces dernières sont directement prélevées sur le salaire brut de l’employé concerné et se présentent en trois parties :

  • D’abord, nous retrouvons les cotisations de la Sécurité sociale, apportant au salarié une assurance maladie, une assurance vieillesse ainsi qu’une assurance veuvage. L’URSSAF se charge de la collecte de ces cotisations.
  • Nous retrouvons ensuite l’assurance chômage. Aussi collectées par l’URSSAF, les cotisations qui y sont affectées assurent au salarié des indemnités en cas de rupture de contrat de travail. Il peut s’agir aussi bien d’un licenciement que d’une rupture conventionnelle.
  • Enfin, les cotisations pour la retraite complémentaire sont collectées par l’ARRCO pour les non cadres et par l’AGIC pour les cadres. Ces cotisations viennent compléter la retraite basique.

Les charges patronales

Les cotisations patronales sont, comme leur nom l’indique, à la charge de l’entreprise. Ces dernières s’ajoutent directement au salaire brut. Elles représentent, dans la plupart des cas, un coût plus élevé que celles qui sont prélevées à l’employé.

À noter : les charges patronales n’apparaissent pas de façon détaillée sur la fiche de paie du salarié.

Dernière mise à jour le 11/03/2021