Les capitaux propres correspondent à la valeur nette d’une entreprise. Il s’agit de l’ensemble des sommes qui ont été investies par les associés ou les actionnaires lors de la constitution de l’entreprise. 

Les capitaux propres, définition

Les capitaux propres, correspondent en comptabilité aux ressources qu’une société possède (donc à son passif). Ce sont les ressources qui appartiennent aux actionnaires. 

Les capitaux propres se calculent en faisant la somme : du capital social, des réserves légales et statutaires, du résultat net de l’exercice fiscal, des primes d’émission versées et du report à nouveau (les bénéfices qui n’ont pas été versés comme des dividendes). 

On peut simplifier la formule avec le calcul suivant : 

Capitaux propres = patrimoine de l’entreprise - dettes

En finance, les capitaux propres correspondent à la trésorerie disponible au sein d’une entreprise. On considère généralement que plus les capitaux propres sont élevés, plus le risque de faillite d’une entreprise est faible. 

Une entreprise peut investir et générer ses propres capitaux, dans le but d’améliorer son fonctionnement ou pour la rémunération de ses actionnaires. 

Interprétation des capitaux propres

Les capitaux propres illustrent l’indépendance financière d’une société, grace aux calculs d’un ratio : capitaux propres / dettes financières. 

Si ce ratio est supérieur à 1, on considère qu’une entreprise est indépendante financièrement, ce qui l’aide très généralement pour l’obtention de prêts auprès des banques. 

Le cas des capitaux propres négatifs

En France, la loi oblige les sociétés à toujours avoir des capitaux propres au moins aussi élevés que la moitié du capital social. Lorsque ce n’est pas le cas, il faut alors déclencher une assemblée générale, et régulariser la situation dans un délai de deux ans. Si ce n’est pas fait, l’entreprise risque alors la dissolution. 

Quelle est la différence entre les capitaux propres et les fonds propres ?

Les capitaux propres et les fonds propres ont une valeur assez proche, bien qu’en réalité, les fonds propres soient un petit peu plus larges que les capitaux propres. 

Calcul des fonds propres : capitaux propres + émissions de titres participatifs + avances conditionnées + droits du concédant

Dernière mise à jour le 04/08/2020