Un accord de libre-échange permet à deux pays (ou plus) de faciliter leurs échanges commerciaux. Cette simplification intervient à l’échelle administrative et financière et encourage les échanges entre les parties représentées par la signature de cet accord. 

Qu’est-ce qu’un accord de libre-échange ? 

Un accord de libre échange est une simplification des échanges commerciaux entre un pays (ou un groupe de pays) et un autre pays (ou un autre groupe de pays). 

Le but de cet accord est d’encourager et de faciliter le commerce à l’échelle internationale en limitant les freins et les obstacles que les pays peuvent rencontrer. 

L’accord de libre-échange en pratique 

Ayant pour vocation d’aider les pays concernés par l’accord à créer une ou des relations commerciales à court, moyen,ou long terme, l’accord de libre échange facilite de nombreux points. 

Pour commencer, le montant des frais de douanes étant le principal obstacle à de tels échanges, cet accord prévoit une réduction des droits de douane. 

Mais, selon les clauses du traité, il peut aussi être question de l’ouverture d’un marché public pour les membres. 

En dehors de l’aspect financier, ces accords permettent aussi de faciliter temporellement et administrativement le passage des frontières dans le cadre d’une relation commerciale. En effet, l’accord de libre échange offre une simplification des contrôles de douane. 

Les accords peuvent évoluer dans le temps et élargir leurs clauses en cas de réussite. Ils peuvent également avoir un statut provisoire durant une période délimitée. À l’issue de cette dernière, un accord peut devenir définitif ou alors disparaître. 

Les principaux accords de libre-échange 

De nombreux accords de libre échange existent dans le monde. Ils sont le point de départ avant la création d’une zone de libre échange comme par exemple le MERCOSUR qui allie des pays d’Amérique du Sud : Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay. 

Les pays membres de l’Union Européenne (en tant que partie) sont alliés à d’autres États par de tels accords. 

On retrouve par exemple des accords de l’Europe vers : 

  • La Suisse
  • L’Islande
  • La Norvège
  • Les îles Féroé et le Danemark
  • La Turquie
  • L’Algérie
  • La Tunisie
  • Le Maroc
  • Israël
  • L’Autorité palestinienne de la Cisjordanie et de la bande de Gaza
  • L’Égypte
  • La Jordanie
  • Le Liban 
  • La Syrie
  • La Macédoine du Nord
  • L’Albanie
  • La Bosnie-Herzégovine
  • Le Kosovo
  • Le Monténégro
  • La Serbie
  • La République de Moldavie 
  • La Géorgie
  • L’Ukraine
  • L’Andorre
  • Le Mexique
  • Le Chili
  • Le Pérou
  • La Colombie 
  • L’Équateur
  • L’Honduras
  • Le Nicaragua
  • Le Panama
  • Le Costa Rica
  • El Salvador 
  • Le Guatemala
  • République de Corée
  • Ceuta et Melilla
  • Le Canada
  • Le Japon
  • Singapour

Dernière mise à jour le 18/12/2020