Un QR code est un code-barres en 2D. Il se compose de différents modules de couleur noire qui définissent un ensemble d’informations.

Qu’est-ce qu’un QR code ?

Code-barres en deux dimensions, le QR code se compose de différents modules de couleur noire qui définissent l’ensemble de son contenu.

À noter : son nom vient du terme anglophone « code Quick Response », soit « code à réponse rapide ». Il est aussi appelé « Flashcode », « Code QR » ou encore « code 2D ».

L’origine du QR code

Originaire du Japon et développé par l’entreprise Denso Wave au cours de l’année 1994, le concept du QR code voit le jour dans le but de tracer les pièces détachées des usines de Toyota. Le « code Quick Response » sera finalement rendu public et déposé sous une licence libre 2 en 1999. À l’ère du nouveau millénaire, ce système sera finalement défini et publié comme norme ISO 18004.

Ce concept se développera rapidement sur l’ensemble de la planète. En effet, cet iconique code en deux dimensions arrivera en Europe et aux États-Unis dès 2010.

À ce jour, bien que le flashcode ne soit pas l’unique système de code-barres en 2D existant, il reste toutefois une référence mondiale, dont l’usage se fait de manière très courante.

À titre informatif, au cours de l’année 2011, un individu japonais scannait environ 5 QR codes au cours d’une journée.

Quels sont les éléments qui composent un flashcode ?

Le « code à réponse rapide » se compose d’un motif, qui contient des informations intégrées, présenté dans un graphique carré. Ce dernier présente un certain nombre de points et de lignes, de couleurs noires ou blanches, pouvant être lus par le biais d’une application.

Dans un premier temps, nous retrouvons les trois carrés situés dans les coins du code QR. Ces trois éléments sont destinés au scannage. Nous retrouvons ensuite le QR code lui-même, qui dans son modèle unique contient l’ensemble des informations.

Le code QR peut contenir jusqu’à 177 x 177 éléments. De façon numéraire, un code-barres en 2D a une capacité allant jusqu’à :

  • 4 296 caractères alphanumériques ;
  • Ou 7 089 chiffres décimaux.

Quelles sont les fonctionnalités les plus courantes du flashcode ?

Son accès rapide aux données, sa gratuité et son outil de personnalisation permet au « code Quick Response » de s’adapter à de nombreuses formes d’utilisation. Par exemple :

  • Ouvrir un site web par le biais d’une URL ;
  • Ouvrir les coordonnées d’un lieu sur Google Maps ;
  • Afficher un contenu textuel statique ;
  • Se connecter à un réseau WIFI ;
  • Ouvrir une application stockée ;
  • Scanner une place de concert ;
  • Afficher une image ;
  • Etc.

Bien que déjà très repandu, le flashcode a vu son utilisation s’accroître suite à la crise sanitaire de la Covid-19, et notamment dans le secteur de la restauration. En effet, les cartes de menus sont généralement dorénavant digitalisées et accessibles sur un smartphone, par le biais d’un QR code.

Dernière mise à jour le 11/02/2021