Le reverse SEO (SEO inversé) est une technique de déréférencement de certains contenus d’une entité. Il s’oppose donc directement au search engine optimisation (SEO) dont le but est d’optimiser le référencement des sites web pour qu’ils arrivent dans les premiers résultats du moteur de recherche. 

Qu’est-ce que le reverse SEO ? 

Le reverse SEO permet à une entité de masquer certains résultats qui lui desservent des moteurs de recherche. Les démarches de déréférencement sont souvent laborieuses et longues à mettre en place. Cette technique permet alors de faire reculer les résultats pour qu’ils se noient dans le flux de résultats. Ils ne sont donc pas déréférencés à proprement parler, mais dissimulés. 

Pour cela, il suffit d’utiliser les mêmes techniques que pour l’optimisation du référencement classique. L’idée est de produire rapidement un nombre important de contenu et d’optimiser leur référencement. Le but ? Qu’ils apparaissent dans les premiers résultats des moteurs de recherche. Ainsi, ils peuvent faire reculer les contenus à dissimuler pour qu’ils aillent dans des pages plus reculées qui ne seront potentiellement pas consultées par les internautes. 

Mais, qu’est-ce qui motive les entreprises ou les particuliers à utiliser le reverse SEO ? 

Quel est le but de cette pratique ? 

Les particuliers ou professionnels qui utilisent le reverse SEO sont souvent motivés par plusieurs types de raisons. 

D’abord, cette technique de recul des contenus dans les pages de résultats peut par exemple servir à contrôler la e-réputation d’une personne physique ou morale. Par exemple, si une personne ou une entité est concernée par un bad buzz, il est préférable qu’elle n’attire pas l’attention sur elle pendant quelque temps. Cette période permet aux effets immédiats du bad buzz de s’estomper. Toutefois, le web à une mémoire et les traces de cet événement négatif y restent inscrites. La technique du SEO inversé apparait alors ici comme une très bonne alternative pour créer un oubli manuel du web et mettre en avant de nouveaux contenus revalorisants. 

D’autre part, cette technique peut s’avérer utile pour certaines informations qui ne sont plus d’actualité ou un contenu qui n’est pas à jour. Plutôt que de tout modifier, ce qui peut prendre beaucoup de temps, les entités décident de recréer de nouveaux contenus. Le reverse SEO apparait alors ici comme un gain de temps et d’argent. 

Enfin, certaines entités utilisent le reverse SEO contre leurs concurrents, pour faire reculer leurs contenus. Dans ce cas-là, on parle plutôt de négative SEO qui se traduit par “référencement négatif”. Cette technique illégale met en place de nombreuses techniques empruntées au référencement classique pour dévaloriser les contenus des concurrents auprès du moteur de recherche et les faire disparaitre ou reculer dans les résultats. Il s’agit d’une technique malveillante qui peut être sanctionnée. 

Dernière mise à jour le 27/04/2021