La pyramide d’influence est un terme qui est apparu au sein du marketing d’influence. Cette pyramide vise à ordonner les éléments influençants pour une marque. Cela permet au pôle marketing d’une entreprise de définir quelles sont les communautés à cibler dans l’univers du digital pour toucher la clientèle et générer plus de leads.

La pyramide d’influence, qu’est-ce que c’est ?

Dans le domaine du marketing, une des principales missions est d’adresser un message à une cible. Une fois qu’une étude de marché est réalisée et que la cible d’un produit, d’un service ou d’une marque est définie, il convient ensuite de lui présenter le bien ou service de l’entreprise. C’est là qu’entre en jeu le marketing d’influence. Dans cette pratique, les marketeurs doivent trouver les meilleurs canaux de communication pour toucher leur cible et leur communauté. Ils utilisent généralement pour cela une pyramide d’influence.

Cette pyramide hiérarchise l’importance des personnes qui ont de l’influence pour communiquer le message de l’entreprise.

Comment est hiérarchisée la pyramide d’influence ?

La pyramide d’influence est divisée en quatre paliers. La base représente une audience de marché très vaste et le sommet une audience beaucoup plus réduite. Mais à l’inverse, le sommet représente les acheteurs ou consommateurs les plus fréquents de la marque. La base en revanche, qui représente la plus grande audience est constituée des consommateurs non fréquents.

Le sommet : la marque

Au sommet de la pyramide, on retrouve ainsi la marque ou l’entreprise qui souhaite promouvoir un produit ou un service. On place dans cette catégorie les personnes physiques derrière une marque, leurs proches et amis. Ce sont les ambassadeurs de l’entreprise les plus proches du projet.

Le second palier : les influenceurs

Juste en dessous de la marque se trouvent les influenceurs. Ce sont les personnes physiques ou morales qui créent du contenu sur l’industrie dont dépend la marque. Ils peuvent être passionnés par la marque, le produit ou le service vendu mais aussi par tous ses concurrents. Cette audience représente en général 1 % du marché global de la marque.

Le premier palier : les prosomateurs

Ce terme correspond à la traduction du terme américain « prosumers ». En français on peut le traduire par la mise en commun de trois mots : producteur / professionnel / consommateur. Cela illustre en fait la tendance qu’ont les consommateurs à se professionnaliser. Grace à internet et l’accès à l’information simplifié et facilité, les consommateurs se renseignent aujourd’hui eux-mêmes sur les produits. On peut aussi utiliser la notion de consom’acteurs pour définir cette audience plus impliquée qui :

  • Se renseigne,
  • Échange,
  • Commente et laisse son opinion.

Cependant, au contraire des influenceurs, les prosomateurs font ces différentes tâches par passion et non de manière professionnelle.

Cette audience est estimée environ à 7 % du marché.

La base de la pyramide : les consommateurs

Enfin, à la base de la pyramide se trouvent les consommateurs. Il s’agit de la cible d’influence de la marque et aussi de la plus grande part du marché : environ 92 %. Mais ce sont aussi les acheteurs les moins fréquents de la marque. Ces personnes s’intéressent peu ou pas à la marque et constituent l’audience la plus importante à cibler.

Et comment interpréter la pyramide d’influence ?

Ces quatre différentes entités présentent chacune un engagement différent auprès de la marque, mais également une puissance de communication nettement différente.

Les consommateurs, en bas de la pyramide sont les personnes à séduire mais les plus difficiles à toucher. C’est pourquoi les entreprises s’adressent désormais en priorité aux influenceurs et aux prosomateurs pour les aider à diffuser leurs messages. Ce sont en effet ces deux entités-là qui permettent la plus vaste diffusion d’un message sur un marché.

En résumé, la marque est celle qui génère les contenus. Les influenceurs sont les passionnés de l’industrie de la marque, qui se tiennent au courant des nouveautés et produisent à leur tour du contenu à ce sujet. Les prosomateurs vont participer à la distribution et la diffusion des contenus. Enfin, les consommateurs eux lisent parfois les contenus, et achètent simplement les services ou produits sans interagir plus que ça avec l’entreprise.

Dernière mise à jour le 01/04/2021