Une charge est une notion de comptabilité qui correspond à une dépense qui engendre une baisse du résultat de l’entreprise. 

La charge, définition comptable

Une charge est une dépense qui crée une diminution du résultat de l’entreprise. C’est un élément utilisé dans le compte de résultat, en symétrie au produit (les produits sont les enrichissement de l’entreprise, qui, eux, augmentent le résultat de l’entreprise). 

Le résultat de l’entreprise, que l’on retrouve donc dans le bilan et le compte de résultat, est égale à la soustraction des charges aux produits : 

Résultat = produits – charges

C’est pour cela que le résultat peut être positif (l’entreprise fait donc un bénéfice, si les produits sont supérieurs aux charges) ou négatif (si l’entreprise connaît des pertes et que les charges sont supérieures aux produits). 

On distingue plusieurs catégories de charges lors de l’établissement des documents comptables : les charges directes et les charges indirectes, les charges fixes et les charges variables ; et enfin sous trois catégories d’affectation : les charges d’exploitation, les charges exceptionnelles et les charges financières. 

Liste des catégories les plus courantes de charges : 

  • Les achats de marchandises ; 
  • Les achats de matières premières ; 
  • Les salaires et les charges sociales ;
  • Les impôts et taxes ; 
  • Les charges financières ; 
  • Les charges exceptionnelles. 

Les flux de charges

On parle de flux de charges, pour parler de l’augmentation ou de la diminution de charges. On dit qu’on les enregistre au débit ou au crédit. 

Les flux au débit correspondent à une augmentation des charges (un achat, une dépense,…). 

Les flux au crédit eux correspondent à une diminution des charges pour l’entreprise, c’est un flux beaucoup plus rare (un renvoi ou un retour de marchandise chez le fournisseur par exemple). 

Charges directes et charges indirectes 

Les charges directes et indirectes sont des notions très utilisées en contrôle de gestion pour classifier les charges. Elles permettent de catégoriser les charges sur des produits en particulier. 

Ainsi, les charges directes sont directement rattachées à un produit ou un service, et les charges indirectes sont celles qu’on ne peut pas imputer à un produit.

Charges fixes et charges variables

Les notions de charges fixes et charges variables sont elles aussi utilisées en contrôle de gestion, mais dans le but d’affiner l’analyse du résultat. 

Les charges fixes sont celles sur lesquelles le nombre d’unités de biens ou de services que l’entreprise produit n’a pas d’incidence. Et au contraire, les charges variables sont impactées en fonction des quantités produites. Selon la production, elles peuvent donc augmenter ou baisser. 

Charges d’exploitation, charges exceptionnelles et charges financières

Ces notions sont plutôt utilisées en comptabilité, pour mieux comprendre comment est formé le résultat de l’entreprise :

  • Les charges d’exploitation sont celles qui permettent de fabriquer un bien ou de réaliser un service ;
  • Les charges exceptionnelles sont comme leur nom l’indique exceptionnelle et ne peuvent donc pas être récurrentes ;
  • Les charges financières, elles, sont celles relatives aux politiques de financement de l’entreprise.

Dernière mise à jour le 04/08/2020