Le Call-To-Action est une technique de marketing qui a pour but de mener le visiteur d’un site web, par exemple, à effectuer une action qui le rapprochera davantage de l’entreprise. Il peut s’agir d’un bouton ou d’une image qui propose, à l’aide d’un clic, d’atteindre un contenu ou d’avancer dans le parcours d’achat. 

Qu’est-ce qu’un Call-To-Action (CTA) ?

Un Call-to-Action, ou CTA, est un outil qui sert à convertir des internautes en clients. Il s’agit, en général, d’un bouton cliquable, mais cela peut aussi être une image, un lien ou un autre élément graphique cliquable. On les trouve sur les pages de sites web ainsi que dans les articles de blog ou encore dans les emails. 

En effet, dans les stratégies d'inbound marketing, on retrouve 4 étapes clés : (1) attirer le client, (2) l’engager, (3) le convertir et finalement (4) le fidéliser. Le CTA est l’élément central de la phase 2. Sa raison d’être est de faire entrer le visiteur dans le parcours d’achat ou de le mener à entreprendre une action précise. Il est le pont entre un contenu qui a d’ores et déjà attiré l’attention des visiteurs et une offre qui doit transformer ces visiteurs en prospects.

Avec un CTA, on peut proposer à l’internaute d’effectuer une multitude d’actions, par exemple : 

  • Télécharger un document 
  • S’abonner à une newsletter 
  • Commander un produit 
  • S’inscrire à une période d’essai 
  • Demander un devis, etc

Que faire pour obtenir des CTAs efficaces ? 

Pour fonctionner et générer les conversions attendues, le CTA se doit de respecter un certains nombres aspects. Il doit être équivoque, facilement repérable, percutant et présenter un avantage évident. Il faut donc porter une attention particulière au design, au message et à l’emplacement. 

Le design 

Le CTA doit attirer l’oeil du visiteur. Il doit se distinguer du reste du contenu. Pour lui offrir un maximum de visibilité, on s’attardera au choix des couleurs, de la typographie, de la forme (du bouton, par exemple). Un Designer UI peut être consulté pour optimiser le design d’un site web ou de n’importe quel support digital afin qu’il mène les visiteurs à  l’action voulue. 

Le message

Il est évident que le contenu du CTA a aussi une importance primordiale. Une attention particulière doit être accordée au choix des mots pour que le visiteur comprenne clairement et rapidement ce que l’on attend de lui. Il faut aussi que le message soit suffisamment pertinent et convaincant pour l’utilisateur. On utilise donc des verbes d’action. Il est aussi courant d’utiliser des formulations qui véhiculent un sentiment d’urgence, de gratification ou de valorisation. 

L’emplacement 

Si le CTA doit attirer l’oeil et convaincre, il doit surtout être vu par l’internaute, et ce, au bon moment et au bon endroit. Le bouton sur lequel le visiteur doit cliquer doit être stratégiquement positionné et ainsi, facilement accessible. Il faut aussi qu’il intervienne à l’instant le plus propice dans le parcours utilisateur pour mener à la réalisation de l’action.

Quels sont les différents types de CTAs ? 

En fonction du secteur d’activités et des objectifs de l’entreprise, il existe une grande variété de façons de convertir un futur client et donc autant de CTA différents. 

Les principaux ont pour but : 

  • La génération de leads : inciter au clic en proposant un avantage en échange des coordonnées du visiteur (exemple : renseigner ses informations personnelles pour s’inscrire à une infolettre ou recevoir un devis) 
  • L’interaction sur les réseaux sociaux : mener aux partages, aux “likes” ou aux commentaires pour permettre au site web d’atteindre d’autres internautes potentiellement qualifiés 
  • L’engagement : pousser à une action telle que faire un don ou devenir bénévole auprès d’un organisme 
  • La consultation de contenus privilégiés : inciter les visiteurs à confirmer leur intérêt en cliquant pour atteindre davantage de contenu (ex : lire la suite d’un article ou télécharger un livre blanc)

Que sont les smarts CTAs ? 

Les smarts CTAs ou les CTAs intelligents sont personnalisés aux visiteurs. En fonction des informations détenues par l’entreprise dans sa base de données, il est possible d’adapter le message, l’emplacement ou le design des CTAs. 

Il s’agit, par exemple, de proposer une action différente en fonction de s’il s’agit d’un prospect déjà connu ou d’un nouveau visiteur. Ou alors, il est aussi possible de moduler le CTA en fonction de la langue, du pays de provenance, du type d’appareil utilisé ou encore des étapes déjà franchies par l’internaute. 

Les CTAs intelligents n’en sont que plus efficaces puisqu’ils ciblent les bons clients, au bon moment avec le bon message. Le taux de conversion s’en trouve forcément amélioré. 

À quoi servent les tests A/B ? 

Lorsque l’on parle de mener des tests A/B en marketing digital, il s’agit de comparer deux versions d’un même support. En modifiant légèrement la version A de la version B, il sera alors possible de tirer des conclusions quant à la technique la plus performante. 

Il s’agit donc d’opérer un changement sur un unique aspect à la fois et de mesurer les résultats pour chacune des versions. Par exemple, en présentant à une portion des visiteurs du site une page contenant un CTA de couleur bleu et à l’autre portion un CTA de couleur rouge, il sera possible de déterminer lequel est le plus efficace. Il faut bien sûr déterminer une durée et un échantillon valables afin que les métriques obtenues soient fiables. 

Dernière mise à jour le 12/08/2020