Une zone chaude est un emplacement attractif d’une page web. Ces zones sont reconnues par les moteurs de recherche et doivent donc faire l’objet d’un travail stratégique optimal afin d’améliorer le référencement de la page web associée. 

Qu’est-ce qu’une zone chaude ? 

Une zone chaude est un emplacement connu pour attirer le public. En marketing web, ces zones se trouvent sur une page internet

Dans une stratégie digitale optimale, il est intéressant de placer certains contenus percutants dans ces zones tels que : des appels à l’action (call to action), des mots-clés. Les stratégies digitales se concentrent ainsi sur ces emplacements à fort potentiel en soignant : 

  • l’apparence (statique et interactive) de ces zones grâce aux développeurs web et graphistes 
  • le contenu éditorial qui y est proposé grâce à l’expertise des rédacteurs web et des concepteurs rédacteurs
  • l’optimisation du référencement avec l’accompagnement des professionnels du SEO

Les zones froides sont quant à elles, des sections visualisées en dernière position par l’internaute. Elles doivent donc apporter un complément d’information à un consommateur potentiellement déjà intéressé. 

Où sont les zones chaudes ? 

Les zones chaudes se situent sur différents emplacements de la page web. Elles ont été reconnues comme telles grâce à des techniques d’eye-tracking : la disposition de capteurs sur les yeux des consommateurs permettant de détecter leurs mouvements oculaires au fil de la navigation ainsi que leur temps de fixation pour chaque emplacement. 

Ces zones doivent ainsi faire l’objet d’une attention particulière de la part des équipes de marketing digital. Les optimiser favorise en effet le référencement des pages web sur les moteurs de recherche. 

Les titres 

Les titres dans leur globalité correspondent tout d’abord aux principales zones chaudes d’une page web. Mais il existe différents types de titres qu’il convient de distinguer : 

  • le méta-titre : il s’agit du titre apparaissant dans les résultats du moteur de recherche. Il est accompagné d’un court contenu textuel présentant succinctement le contenu de la page : la méta-description. Ces deux contenus éditoriaux doivent contenir la requête principale (le mot-clé) de la page web. 
  • les titres H1, H2, H3, H4 : ce sont les titres composant la structure hiérarchique de la page web. Le premier (H1) correspond au titre principal et les suivants (H2, H3, H4…) segmentent le contenu en différentes parties. De la même manière que les zones précédentes, ces titres doivent (sans excès) reprendre les mots clés principaux et secondaires. 
  • l’URL : c’est l’adresse du site web qui apparaît dans la barre de recherche du navigateur. Il est essentiel de soigner cette zone en y plaçant la requête principale. 

Les contenus multimédias 

Les contenus visuels sont très souvent utilisés pour accompagner la partie textuelle d’une page web. Ces illustrations doivent correspondre au contenu associé et attirer l’œil de l’internaute. Mais il est aussi important de renseigner le titre de l’image ainsi que son titre alternatif avec si possible le mot-clé principal. 

Certains sites mettent en avant d’autres type de contenus multimédias : vidéo, musique, podcast… Les règles sont les mêmes pour ces derniers. Ils doivent être accompagnés de titres principaux et alternatifs. 

Les balises de mise en forme 

Ce sont toutes les balises html destinées à mettre l’accent sur un mot ou une idée (gras, italique, souligner…). Elles permettent de guider la lecture du lecteur et de porter son attention sur des éléments essentiels de la page. Mais elles sont également prises en compte par les moteurs de recherche et permettent donc d’optimiser le référencement naturel du site web. 

Dernière mise à jour le 09/02/2021