Le test MBTI est un test de personnalité, parmi les tests les plus utilisés dans le monde. En effet, de nos jours, lors d’entretiens de recrutement ou pour des sujets de reconversion professionnelle, c’est généralement le test MBTI que l’on demande de passer.

Le test MBTI, qu’est-ce que c’est ?

Le test MBTI est un test de personnalité qui tient son nom de l’abréviation de Myers-Briggs Type Indicator. En français, il est aussi appelé l’IPMB (indicateur de personnalité de Myers-Briggs).

Ce test vise à calculer un indicateur de personnalité. Selon le schéma du test, il existe 16 types de personnalités. Les questions du test permettent de catégoriser les personnes dans une de ces catégories.

Le test peut être réalisé en ligne ou en version papier. Il est ainsi utilisé plusieurs millions de fois par an à travers le monde.

D’où vient le test MBTI ?

Le test tient son nom des deux psychologues américaines qui l’ont mis au point : Isabel Briggs Myers et Katherine Cool Briggs. Mère et fille, ces deux Américaines se sont basées sur les travaux d’un autre expert en psychologie pour développer le test : Carl Gustav Jung, un psychiatre Suisse. C’est ce dernier qui a été le premier à identifier des « types psychologiques ».

Son travail de recherche a été publié en 1921. Quant au Myers Briggs Type Indicator, il a été présenté en 1962.

À quoi sert le test MBTI ?

Le test est un outil qui sert à déceler le type de personnalité d’une personne. Il mesure les dimensions bipolaires des participants. Ici, la bipolarité ne correspond pas au trouble de la personnalité mais à la propension d’une personnalité à aller à deux extrêmes.

Les services de ressources humaines utilisent les résultats des tests pour cerner la personnalité des candidats. Ils donnent des indications utiles, par exemple, sur leurs habilités à travailler en équipe.

Les résultats du test ne servent effectivement pas à « juger » une personnalité, mais simplement à la décrire. Pour cela, ils en mettent en avant ses points forts, d'une part, et ses axes d’amélioration, d'autre part. Cela permet de mieux comprendre les différences de chaque membre d’une équipe, pour les accepter mais aussi pour en tirer parti.

Par ailleurs, des cabinets de coaching ou des organismes de retour à l’emploi l'utilisent également souvent, dans un but d’accompagnement. En effet, dans les explications conjointes au test, chaque type de personnalité est accompagné d’une liste de métiers qui y correspondent bien.

De cette manière, le test, en mettant en lumière les points forts d’une personne, peuvent aider à trouver des pistes professionnelles sur lesquelles se concentrer. Certains psychologues proposent même d’étendre son utilisation aux étudiants, pour les aider à trouver le métier dans lequel ils pourraient le plus réussir et s’épanouir.

Quels sont les différents résultats possibles ?

Comme indiqué précédemment, le test permet de classer la personnalité au sein de 16 catégories différentes. On identifie d’abord un axe prioritaire et ensuite, trois axes secondaires.

Chaque axe découle d’une opposition entre deux des principes suivants :

  • Orientation de l’énergie de la personne : Extraversion (E) ou Introversion (I)
  • Recueil d’information : Sensation (S) ou Intuition (N)
  • Prise de décision : Pensée (T) ou Sentiment (F)
  • Mode d’action : Jugement (J) ou Perception (P).

Ces huit valeurs sont symbolisées par une lettre qui correspond à la première lettre du mot en anglais. C’est pourquoi il n’y pas forcément de lien entre la lettre symbolique et le mot qu’elle illustre en français.

Les seize types de personnalités sont donc les suivantes. On peut les résumer chacune via un trait de caractère dominant.

  • ISFJ : protecteur
  • ISFP : conciliateur
  • ISTJ : administrateur
  • ISTP : praticien
  • INFJ : visionnaire
  • INFP : zélateur
  • INTP : concepteur
  • INTJ : perfectionniste
  • ESFJ : nourricier
  • ESFP : boute en train
  • ESTJ : organisateur
  • ESTP : pragmatique
  • ENFJ : animateur
  • ENFP : communicateur
  • ENTP : innovateur
  • ENTJ : meneur

D’après les résultats des tests passés depuis des années, les trois catégories les plus représentées dans le monde sont ISTJ, ISFJ et ESFJ. Au contraire, les catégories INFJ et INTJ ne représentent, elles, que 1,7 % et 1,4 % des personnes qui ont réalisé le test.  

Dernière mise à jour le 11/02/2021