La qualité de vie au travail, dans son ensemble, reprend un ensemble de recommandations ayant pour but d’améliorer le bien-être des salariés. Son enjeu est donc d’allier bienveillance et respect sans créer de pertes d’efficacité de production au sein de l’entreprise. 

Qualité de vie au travail : définition 

La qualité de vie au travail aussi appelée QVT est une notion présentée en 2013 dans l’Accord National Interprofessionnel. Sa définition explique qu’elle ”vise d’abord le travail, les conditions de travail et la possibilité qu’elles ouvrent ou non de « faire du bon travail » dans une bonne ambiance, dans le cadre de son organisation. »

Comme son nom l’indique, la QVT est ainsi liée au bien-être des travailleurs durant l’exercice de leurs missions. Mais cela ne doit pas affecter les performances de l’entreprise. 

Dans les grandes entreprises, c’est aux ressources humaines de veiller à une bonne QVT. Mais un travail collaboratif et plus complet peut impliquer également les managers et les dirigeants de l’entreprise. Certaines structures font même appel à des hapiness managers, experts dans le bien-être au travail, pour développer plus profondément cette QVT. 

Objets de vigilance de la QVT

L’optimisation de la qualité de vie au travail doit se focaliser sur différents axes d’amélioration

  • respect  de l’individualité de chacun et des contraintes de la vie privé, 
  • ouverture régulière du dialogue collectif et individuel, 
  • événements permettant de renforcer la cohésion de groupe, 
  • remise de cadeaux aux salariés à certaines dates clés (noël, anniversaires…) pour les récompenser de leur travail,
  • mise en place d’un comité social et économique (anciennement CE) pour représenter le personnel dans les décisions de l’entreprise. 

De nombreuses autres mesures en faveur des employés peuvent également être déployées selon le budget accordé à l’amélioration de la QVT. 

Qualité de vie au travail : quels sont les objectifs ?  

Le principal objectif de la qualité de vie au travail est d’améliorer le bien-être des salariés pour qu’ils se sentent à l’aise dans l’exercice de leurs fonctions. En effet, une ambiance bienveillante et respectueuse permet d’éviter les burn-out ou les bore-out. Ces pathologies professionnelles proviennent en effet du stress et de l’ennui pouvant être vécus sur le lieu de travail. Leurs conséquences peuvent-être désastreuses tant pour le salarié que pour son entreprise. Une bonne QVT permet donc de lutter contre ces maladies. 

Mais d’un autre point d’un point de vue, veiller à cette QVT comporte aussi des intérêts financiers. De nombreuses études montrent qu’un employé heureux sera plus productif. 

Aussi, si un salarié se sent écouté et respecté dans son environnement de travail, son attachement envers son entreprise sera renforcé. 

Il convient donc dans l’intérêt de tous de veiller à maintenir une bonne qualité de vie au travail. 

Dernière mise à jour le 19/01/2021