L’adresse IP est l’abréviation de l’Internet Protocol Adress. C’est l’adresse identifiable d’un équipement informatique au sein d’un réseau. Chaque appareil possède ainsi son « adresse », les ordinateurs, les imprimantes, les serveurs web, etc.

Une adresse IP, qu’est-ce que c’est ?

Une adresse IP, aussi appelée plus simplement l’IP, est un numéro qui identifie chaque appareil connecté par Internet à un réseau. Tous les appareils du réseau en possèdent une distincte, qui leur permet d’échanger entre eux. Cela peut aussi bien concerner un ordinateur qu’un serveur, une imprimante, un scanner, etc.

Les ensembles d’appareils peuvent également disposer d’une adresse IP comme les appareils de broadcast ou de multicast.

Il existe différentes catégories d’adresses IP :

  • Les adresses dynamiques ou variables,
  • Qui s’opposent aux adresses statiques ou fixes,
  • Les adresses privées,
  • Opposées aux adresses publiques,
  • Et d’autres adresses dites « à des fins spécifiques ».

A quoi servent les adresses IP ?

Dans un réseau Internet, qu’il soit interne ou externe, une adresse IP est l’élément qui permet d’identifier de manière claire un appareil. Elle permet ainsi de transmettre des informations d’un expéditeur vers un destinataire. Ici, lorsque l’on parle d’expéditeur et de destinataire on peut désigner une même personne physique qui transmet des infos d’un appareil à un autre.

En clair, l’adresse IP, à l’instar d’une adresse postale est celle d’un appareil qui permet de le connecter à d’autres périphériques. Dans un réseau interne, elle connecte par exemple un ordinateur avec une enceinte connectée, une imprimante… Et dans un réseau externe, elle connecte un périphérique à tous les autres du monde entier pour envoyer un e-mail, par exemple.

Quels sont les éléments qui composent une adresse IP ?

Tous les appareils qui sont connectés à Internet possèdent une adresse IP unique. Il en existe donc des milliards à travers le monde.

Aujourd’hui, deux versions d’adresses IP se côtoient dans le monde : les IPv4 les IPv6.

Les premières sont les adresses d’une ancienne version mais qui sont toujours utilisées. Seulement, le système permettait d’émettre environ 4 milliards d’adresse, chiffre qui n’était plus suffisant à un certain moment suite au développement des nouvelles technologies et surtout avec l’avènement des objets connectés.

La nouvelle version, l’IPv6 peut quant à elle fournir des milliards et des milliards d’adresses en simultané. Sa composition est donc plus longue et composée d’un mélange de chiffres et de lettres, tandis que les IPv4 ne comportent que des chiffres.

Exemple d’adresse IPv4 :        98.134.217.39

Exemples d’adresse IPv6 :      2608:2804:1983:12c9:1947

                                               0000:0000:0000:0000:0000:ffff:c0a8:b21f

                                               ::ffff:c0a8:b21f

Les adresses en version IPv6 peuvent être simplifiées en limitant le nombre de chiffres et en les remplaçant par des doubles points. C’est pourquoi une même adresse peut être présentée sous différentes formes.

Comment connaitre son adresse IP ?

Avec un appareil tel qu’un ordinateur ou un smartphone, il faut accéder aux paramètres de connexion pour trouver son adresse IP. Elle se situe généralement proche du symbole du wifi, dans la barre de connexion ou dans les préférences réseaux.

Une autre manière simple est de se rendre sur des sites qui détectent l’adresse lors de la connexion de l’appareil. Ils donnent ainsi à l’utilisateur à la fois son adresse IP publique mais aussi son adresse locale, c’est-à-dire celle qui permet d’identifier son appareil au sein de son propre réseau.

Dernière mise à jour le 08/02/2021