L’absentéisme ou l’absence d’un salarié à son poste de travail, peut avoir de lourdes conséquences sur une entreprise. Selon son taux, des mesures peuvent s’appliquer afin de résoudre ce problème. 

Qu’est-ce que l’absentéisme ? 

On parle d’absentéisme quand un salarié est absent de manière répétée et non justifiée. Les congés-maladies, congés-payés, congés de proche aidant et autres absences encadrées par le contrat de travail, ne sont pas considérées comme de l’absentéisme. 

Quand un employé s’absente fréquemment, il est nécessaire de le convoquer afin de parler de cette situation. Il convient dans un premier de comprendre les raisons de ces absences répétées : problèmes médicaux, problèmes au travail, problèmes familiaux… Il existe de nombreux motifs que peut invoquer le salarié. Ensuite, il faut résoudre ce problème dans la mesure du possible afin que ses absences prennent fin. Si aucun arrangement n’est trouvé, des sanctions disciplinaires peuvent être envisagées afin de diminuer les conséquences que l’absence du salarié engendre sur l’équilibre de la structure. 

Quelles en sont les conséquences ? 

Les principales conséquences de l’absentéisme sont liées aux pertes financières que l’absence des salariés peut engendrer. En effet, un salarié qui n’occupe pas son poste de travail ne peut pas par conséquent accomplir ses missions. 

Selon les entreprises, si un employé manque à son poste, un impact peut intervenir et toucher directement ses collaborateurs. Par exemple, si l’entreprise a pour expertise la conception de sites web et que le graphiste est trop absent, les délais de livraison du site web ne pourront pas être respectés, ce qui met en péril la réputation de l’entreprise et engendre donc une perte financière. 

D’autre part, quand les absences répétées impliquent des frais de remplacement récurrents, un déficit budgétaire peut se créer, voire, se creuser. 

Enfin, au niveau du moral des équipes, savoir qu’un collaborateur s’absente sans en connaitre les raisons, peut engendrer une certaine frustration liée à une incompréhension. Ces absences à répétition peuvent mener à un certain malaise de la part de l’équipe et pousser d’autres collaborateurs à adopter la même conduite. 

Comment calculer le taux d’absentéisme dans une entreprise ? 

Pour calculer le taux d’absentéisme dans une entreprise, il faut appliquer la formule suivante : 

Nombre d’heures d’absence sur une période  

____________________________________              X 100

Nombre d’heures théoriques sur la même période

La période est soit définie sur un ou plusieurs mois, soit sur une année. 

Pour déterminer le nombre d’heures d’absences, il faut d’abord comptabiliser le nombre d’heures d’absence de chaque salarié et en faire la somme. Par exemple si une entreprise a 10 employés travaillant à temps pleins (35 heures par semaine), elle doit compter les heures d’absences de chaque salarié. Si chaque employé a été absent deux heures, on obtient donc 20 heures d’absence au total. 

Ensuite, pour trouver le nombre d’heures théoriques, il suffit d’additionner les heures normalement travaillées sur une période donnée selon le nombre d’employés. Pour cette entreprise de 10 salariés, le nombre d’heures théoriques est donc de 1540 si on se base sur un mois avec 22 jours travaillés. 

Enfin, on peut procéder au calcul :

Taux d’absentéisme = (20 /1540) x 100 = 1,29 %

Dernière mise à jour le 17/06/2021