La matrice des forces de Porter est une méthode qui aide les entreprises à orienter leur développement en prenant en compte des paramètres extérieurs. Ce modèle met en avant cinq forces qui définissent l’environnement concurrentiel élargi de la marque. En prenant en compte ces axes, l’entreprise peut évaluer son potentiel de croissance dans une perspective plus juste : avec tous les dangers auxquels elle sera confrontée. 

Les forces de Porter, qu’est-ce que c’est ? 

La matrice des forces de Porter est une méthode constituée de cinq axes concurrentiels qui permettent à une entreprise de se positionner sur un marché. L’étude de ses activités et de son évolution au travers de ces paramètres lui permettent d’envisager l’avenir avec proactivité en anticipant les potentiels dangers à venir. 

L’analyse de l’entreprise et de ces leviers de croissance autour des forces de Porter permet de développer des objectifs dans le temps et de mener à bien des actions concrètes. Le but prépondérant de toute cette analyse est d’accompagner la croissance de l’entreprise en anticipant les freins qui pourraient ralentir ce développement. 

À savoir : il existe une sixième force qui s’appuie sur le rôle de l’État et des pouvoirs publics et leur influence directe et indirecte sur l’entreprise et sa croissance. 

Quelles sont les cinq forces de Porter ? 

Les cinq forces de Porter abordent chacune un axe concurrentiel ou un danger différent. Certaines sont évidentes et d’autres sont plus précises, ce qui permet à l’entreprise de faire une analyse complète et structurée. 

Nouveaux entrants sur le marché 

La menace des nouveaux entrants sur le marché est l’une des forces les plus importantes, car elle est inévitable. De nouvelles entreprises peuvent en effet s’installer et prendre des parts de marché. Il est donc essentiel pour l’entreprise de bien prendre en compte ce paramètre concurrentiel dans sa réflexion stratégique.  

Pouvoir de négociation des clients 

Sans ses clients, une entreprise ne peut générer de chiffre d’affaires. Elle doit donc adapter son offre à la demande. Toutefois, devant le nombre grandissant d’offres concurrentielles sur un même marché, les clients ont pris l’habitude de négocier et la fidélisation devient plus difficile. Un client mécontent ou qui peut trouver moins cher ailleurs n’aura aucune difficulté à se tourner vers les concurrents de l’entreprise. Cet axe est donc primordial dans l’analyse concurrentielle. 

Pouvoir de négociation des fournisseurs

Les fournisseurs permettent à une entreprise de proposer des produits à ses clients. Ils sont donc à la base de la chaîne commerciale et représentent un véritable pilier. Ils sont tellement indispensables qu’ils peuvent imposer de nouvelles conditions tarifaires, modifier les délais de fabrication… Les fournisseurs peuvent influer directement sur les ventes de l’entreprise. Ils constituent à eux seuls un paramètre qui peut bouleverser toutes les perspectives d’évolution d’une entité. Il est donc essentiel d’anticiper ces possibles négociations. 

Produits de substitution

Cette quatrième force, la menace des produits de substitution porte, comme son nom l’indique, sur les produits commercialisés par l’entreprise. Lorsque d’autres entités inventent, créent et vendent des produits qui peuvent se substituer aux biens vendus par l’entité, elle peut se sentir menacée. Dans le meilleur des cas, elle arrive à se renouveler, à créer une nouvelle gamme, à agrémenter son produit initial de nouvelles fonctionnalités. Dans d’autres, cette menace peut détruire l’entité qui ne génère plus assez de bénéfices à cause de ces produits de substitution. 

Exemple : l’apparition des smartphones qui est venu substituer aux : téléphones fixes, téléphones mobiles, GPS, MP3, walkman…

L’intensité concurrentielle 

La cinquième force porte sur les concurrents existants et connus de l’entité. Il s’agit d’un paramètre qui, au moment de son identification et de son calcul, est stable et repose sur des faits réels. Toutefois, sur un même marché, les rapports concurrentiels peuvent changer et s’inverser très rapidement. Cette instabilité permanente doit alors être prise en compte dans la constitution des stratégies de développement de l’entreprise. 

La sixième force : l’État 

Enfin, une sixième force s’est ajoutée aux cinq forces initiales de Porter : les forces publiques ou, le pouvoir de l’État. En effet, selon la localisation de l’entreprise, les règles peuvent jouer un rôle dans sa croissance. Elles peuvent par exemple limiter certaines de ces activités, imposer certaines mesures de contrôle plus sévères… 

Ces paramètres influent donc directement sur l’organisation de l’entreprise et son évolution. Les entreprises ne sont donc pas égales selon leur lieu d’implantation. 

Dernière mise à jour le 28/04/2021