La stratégie d’achat sert à définir et prioriser les actions à mener dans le cadre des achats au sein d’une entreprise. Le but est généralement de réaliser des économies, mais pas que.

La stratégie d’achat, qu’est-ce que c’est ?

La stratégie d’achat regroupe toutes les étapes qui sont utilisées en amont et pendant le processus d’achat au sein d’une entreprise. Cela englobe aussi bien la définition des objectifs, que les procédés à utiliser ou les partenaires à favoriser.

C’est en général la direction des achats qui est responsable au sein d’une entreprise de définir cette stratégie. Le processus et les décisions d’achats reposent sur trois piliers qui doivent être pris en compte à tous moments :

  • Le prix,
  • La qualité,
  • Et le délai.

La stratégie d’achat est l’un des éléments clés qui permet à une entreprise de s’assurer une position compétitive sur un marché.

Quels sujets couvre la stratégie d’achat ?

On peut subdiviser les points que couvre une stratégie d’achats en plusieurs catégories : la définition des objectifs liés aux achats, les politiques à mener face aux différents acteurs impliqués et l’aspect déontologique et normatif à suivre.

Définir les objectifs

Pour synthétiser et pouvoir communiquer en interne sur les objectifs liés aux achats dans une société, il faut tenir compte des différentes contraintes du marché. Par ailleurs, il est aussi important de prendre en compte les ressources disponibles au sein de l’entreprise.

On peut ainsi lister parmi les différentes étapes de définition des objectifs :

  • Réaliser un historique des dépenses précis (par fournisseurs et par articles ou services…),
  • Segmenter de manière homogène tous les postes de dépense,
  • Analyser le marché (ce travail est réalisé généralement conjointement avec les équipes de marketing, qui utilisent pour cela le diagramme Porter),
  • Établir des matrices de segments sur le marché (comme la matrice Kraljic ou la matrice SWOT),
  • Lister les mesures d’améliorations déjà prises dans le passé,
  • Analyser les rapports bénéfices / efforts des travaux déjà engagés,

Toutes ces étapes préalables permettent de réaliser un plan d’action détaillé qui doit comprendre des indicateurs clés, un planning et des projets de reporting.

Définir les différentes politiques face à toutes les parties prenantes

Politique fournisseurs

L’entreprise doit clarifier si elle souhaite développer une stratégie de fidélisation ou non de ses fournisseurs, les relations qu’elle souhaite entretenir avec eux…

En général, cela change beaucoup en fonction du nombre de fournisseurs : si l’entreprise est dépendante d’un ou de peu de fournisseurs, il y a plus d’efforts à fournir sur la qualité de la relation. Lorsque le nombre de fournisseurs sur le marché est très élevé et que l’entreprise s’approvisionne chez beaucoup de fournisseurs différents, alors elle y consacre généralement moins d’efforts.

Politique de communication

La politique de communication concerne, comme son nom l’indique, ce que l’entreprise souhaite communiquer au sujet de ses achats. Il faut généralement définir deux politiques : celle de ce que l’on diffuse en interne et la politique de communication externe. Cette dernière doit appuyer le service communication, généralement en montrant aux clients une image positive de la société.

Une entreprise B to C fera par exemple attention à mettre l’accent sur une stratégie d’achat éthique. En B to B, et notamment pour les entreprises qui remplissent un rôle d’intermédiaire, elles préfèreront mettre en avant leurs compétences et leur pouvoir de négociation dans le domaine des achats.

Politique de ressources humaines

L’acte d’achat au sein des entreprises est devenu de plus en plus complexe. On demande ainsi aux acheteurs sans cesse de nouvelles compétences et connaissances. Il faut à la fois être analytique, communiquant, négociateur, spécialisé dans un domaine ou au contraire généraliste…

Il faut ainsi définir une politique à suivre pour constituer une équipe homogène et complémentaire.

Décider des standards déontologiques et des normes à respecter

Dans la stratégie d’achat, la direction des achats doit aussi décliner plusieurs points importants. Certains sont des points qu’elle décide d’appliquer selon son bon vouloir, mais il faut aussi noter que de plus en plus de règles, normes et lois sont créées pour encadrer les achats des entreprises. Il faut aussi les prendre en considération.

Elle doit établir des procédures précises quant à l’acte d’achat.  Il est en effet important dans ce domaine d’être transparent, notamment pour éviter la corruption.

Une charte de déontologie doit ainsi être rédigée et communiquée à tous les acheteurs, qui s’engagent à la respecter.

Par ailleurs, l’entreprise doit s’engager vis-à-vis de ses fournisseurs et de ses partenaires. Elle se doit de créer une relation de confiance avec eux. Ainsi, elle peut notamment créer une charte éthique qu’elle s’engage à respecter.

Dernière mise à jour le 05/03/2021