La démarche qualité désigne une stratégie d’entreprise. Elle consiste à optimiser son fonctionnement ainsi que son savoir-faire, en fonction des attentes du client. C’est donc une politique de qualité. La mettre en place comporte de nombreux avantages : l’obtention d’un produit ou d’un service de meilleure qualité, une organisation plus efficace, une augmentation des bénéfices, mais aussi une amélioration des conditions de travail. Pour mettre en place une démarche qualité, il faudra se concentrer sur deux aspects : le management et la production.

Démarche qualité : définition

La démarche qualité est une stratégie d’entreprise. C’est le fait, pour une entreprise, de faire en sorte d’améliorer son fonctionnement et ses savoir-faire en prenant en compte les besoins des clients.

Il ne s’agit ni plus ni moins d’une stratégie pour séduire de nouveaux prospects tout en conservant sa clientèle. Cependant, à la différence d’autres stratégies marketing, la démarche qualité se concentre sur les caractéristiques du produit ou du service que propose l’entreprise.

À quoi sert une démarche qualité ?

Mettre en place cette stratégie permet de gagner sur plusieurs tableaux. D’abord, une bonne démarche qualité conduit à offrir un service ou fabriquer des produits plus efficacement. Cela engendre des bénéfices.

Ensuite, un meilleur fonctionnement joue souvent sur les conditions de travail des collaborateurs. S’ils se sentent mieux au travail, ils seront plus investis. Les conséquences positives d’une meilleure implication des travailleurs sont nombreuses : augmentation de la productivité, travail soigné, turnover réduit…

Enfin, un produit ou service de bonne qualité est un moyen de se prémunir de la concurrence. Une démarche qualité permet de donc de conserver sa clientèle et surtout, de conquérir de nouvelles parts de marché. 

Comment mettre en œuvre une telle démarche ?

Les conditions pour mettre en œuvre une telle démarche varient évidemment en fonction du service ou du produit que vend l’entreprise. Néanmoins, deux axes d’amélioration sont à prendre en compte : les salariés et les coûts.

Définir les objectifs suivant l’amélioration continue

La première étape pour établir une démarche qualité est bien sûr de fixer des objectifs. Ce sont les équipes directives qui les déterminent, en fonction des attentes des clients. Ces objectifs concernent d’une part la production et d’autre part, le management. Cette étape constitue le début de la mise en place d’une politique de qualité.

Par ailleurs, il faut bien avoir en tête que la démarche qualité s’inscrit dans un processus d’amélioration continue. En effet, le but est que l’entreprise ne cesse de s’améliorer. Par conséquent, il s’agit d’un procédé progressif où les changements doivent s’effectuer petit à petit.

Faire accepter la démarche aux salariés

Pour qu’une stratégie d’amélioration de la qualité fonctionne, il est indispensable que tous les salariés l’acceptent. C’est pourquoi il est fortement déconseillé de mettre en place une démarche qualité si l’entreprise se trouve dans une mauvaise passe (rachat, licenciement économique…).

Afin que tous les collaborateurs s’investissent dans la nouvelle démarche, il sera judicieux de consulter les salariés de manière à ce qu’ils pointent du doigt les problèmes qu’ils rencontrent et qu’ils proposent des solutions. En plus de participer à l’amélioration du fonctionnement de l’entreprise, c’est un moyen d’impliquer les salariés dans la démarche qualité.

De plus, les cadres et les responsables devront probablement réorganiser leurs services, pour qu’ils s’adaptent aux nouveaux objectifs de la politique de qualité. Il faudra en outre qu’ils fassent en sorte que leurs équipes comprennent ces changements.

Optimiser les coûts

Pour optimiser les coûts, on pourra se baser sur le coût d’obtention de la qualité (COQ). Il vise à calculer l’investissement qu’une entreprise doit réaliser pour augmenter ses bénéfices sans pour autant impacter la qualité de ses produits ou services.

Le calcul du coût d’obtention de la qualité prend donc en compte deux paramètres :

  • les éléments qui font perdre de l’argent à une entreprise à cause d’une mauvaise qualité
  • les éléments qui font gagner de l’argent à une entreprise grâce à une bonne qualité

Dernière mise à jour le 08/04/2021