L’économie d’échelle est la baisse du coût d’un produit ou du service en réponse à l’augmentation des quantités produites. Ce processus intervient lorsque la quantité de production s’accroit massivement en réponse à une forte demande de la part des consommateurs. 

Qu’est-ce que l’économie d’échelle ? 

L’économie d’échelle est la diminution du coût unitaire de production d’un produit ou d’un service. Cette baisse est le résultat d’une augmentation de la fréquence de production de l’objet de la fabrication. 

Cet accroissement de production résulte quant à lui d’une augmentation significative de la demande des consommateurs. Ainsi, plus un produit est attractif, plus les consommateurs l’achètent et plus la quantité de produits présents sur le marché doit augmenter pour répondre aux demandes montantes. 

Les techniques de production se simplifient alors et leurs coûts fixes diminuent créant une économie généralisée du prix de production à l’unité de chaque produit ou service. Globalement, c’est toute la chaîne d’approvisionnement qui est impactée par cette accélération.

Actuellement, le secteur de la téléphonie mobile est particulièrement touché par ce phénomène. 

Les différents types d’économie d’échelle 

Les économies d’échelles peuvent-être interne ou externe à l’entreprise. 

Économie d’échelle interne 

Quand elles sont internes, elles ne dépendent pas d’influences extérieures mais de l’amélioration de la production au sein de l’entreprise. 

Celle-ci peut-être due : 

  • à l’optimisation des techniques de fabrication
  • ou encore, à l’augmentation des quantités produites générant une diminution des coûts fixes de production. 

Économie d’échelle externe 

Une économie d’échelle dite externe relève quant à elle de facteurs externes à l’entreprise. Il s’agit généralement de changements relatifs à un même secteur d’activité.

Par exemple, lorsqu’un secteur est particulièrement plébiscité par le grand public, toutes les entreprises travaillant dans ce cœur d’activité sont impactées par la montée exponentielle de la demande. Leur quantité de production doit donc augmenter pour satisfaire les nombreux clients potentiels entrainant une baisse drastique des couts de production. Les fournisseurs s’alignent généralement à ces changements et diminuent aussi leur prix de vente rendant possible une économie généralisée. On peut également parler d’économie de branche pour refléter ce phénomène. 

Dernière mise à jour le 28/01/2021