La Plateforme RSE est une instance composée de salariés, d’employés et de membres de la société civile. C’est un espace de concertation et de réflexion concernant les pratiques RSE. En plus de promouvoir la RSE, elle conseille et rend des avis sur les problématiques sociales, sociétales et environnementales. Elle accompagne différents acteurs (entreprises, associations, institutions, collectivités territoriales…) dans leur démarche RSE.

Qu’est-ce que la Plateforme RSE ?

La Plateforme RSE est le diminutif de « plateforme nationale d’actions globales pour la responsabilité sociale des entreprises ». C'est une instance de concertation. Elle est implantée au sein de France Stratégie, une institution rattachée au Premier ministre, dont le rôle est d’analyser, d’opiner et d’enrichir le débat sur tout ce qui touche aux thèmes ayant des impacts sociaux, économiques et environnementaux au sein de la société.

La Plateforme RSE a été mise en place pour répondre à la demande de plusieurs acteurs provenant du monde économique, associatif, institutionnel mais aussi des organisations syndicales ou de la société civile. Ils réclamaient un espace où dialoguer et se concerter sur les thèmes relatifs à la responsabilité sociétale et environnementale des entreprises, dite « RSE ». Si la Plateforme RSE a été créée en 2013, la décision de constituer une telle plateforme date en revanche de la première Conférence environnementale, le 16 septembre 2012.

Les grands principes de la Plateforme sont détaillés dans un texte de référence adopté le 9 octobre 2014. Les principes de fonctionnement, quant à eux, ont été votés le 26 janvier 2015 puis complétés le 5 juillet 2016.

À quoi sert la Plateforme RSE ?

La Plateforme RSE offre un espace pour que des entités très diverses puissent débattre et se concerter dans le but de valoriser les bonnes pratiques en termes de RSE. Cette plateforme formule des avis et donne des recommandations sur des problématiques sociales, sociétales et environnementales ayant un lien avec la RSE.

Plus généralement, le rôle de la Plateforme RSE est de faire la promotion de la RSE. Pour cela, elle apporte son aide et son soutien à différents acteurs dans la mise en oeuvre de leur stratégie RSE. Il peut s’agir d’entreprises publiques ou privées, d’institutions, de collectivités territoriales, d’associations, de personnes physiques etc.

Elle fait aussi en sorte de mettre en valeur les initiatives exemplaires en matière de RSE. Pour finir, elle apporte son soutien lors des négociations internationales qui définissent les normes RSE.

Quelles sont les missions de la Plateforme RSE ?

La Plateforme RSE a plusieurs missions.

La première est d’émettre des recommandations à partir du moment où ces dernières sont pertinentes pour améliorer les bonnes pratiques RSE. Ces suggestions peuvent être adressées à l’État, aux institutions ou à toute autre organisation.

La deuxième mission de la Plateforme RSE est de participer à des consultations à la demande des administrations. Elle peut donc être saisie sur les problématiques sociales et environnementales à la suite de conférences nationales et internationales.

Sa troisième mission est de réfléchir à un projet de « plan national d’actions prioritaires » afin de mettre la RSE au coeur des politiques publiques et des initiatives privées. Avec ce plan, elle étudie plusieurs possibilités pour que les questions de RSE soient mieux prises en compte.

La quatrième mission de la Plateforme RSE est d’élaborer une grande base documentaire sur la RSE. Cette base, pensée pour être facile d’accès, se veut être un moyen rassembler tout ce que l’on connaît sur la RSE pour en assurer une large diffusion. Elle met notamment à disposition les rapports de la Plateforme RSE dans le but de renforcer la transparence de l’instance.

Finalement, les avis de la Plateforme RSE aident les autorités françaises à se positionner à l’international. Elles ont ainsi une orientation claire au moment de négocier les éléments relatifs à la RSE.

La composition de la Plateforme RSE

La Plateforme RSE est composée de membres issus d’organisations très diverses. Ces membres se répartissent en cinq catégories :

  •  les entreprises et les autres entités appartenant au monde économique
  •  les syndicats des salariés
  •  les organisations de la société civile
  •  les chercheurs et les développeurs de la RSE
  •  les institutions publiques

Chaque organisation prenant part à la Plateforme RSE est représentée par un titulaire et un suppléant. Les organisations membres peuvent choisir de laisser leur place de suppléant à une autre organisation.

L’organe qui émet les grandes lignes directrices de la Plateforme est le bureau de la Plateforme RSE. Il est composé de 14 membres, dont un président et trois vice-présidents élu par le bureau. Ils n’ont pas de pouvoir décisionnel. En effet, leur rôle se limite à des missions d’animation et de représentations de la Plateforme.

Enfin, il existe un secrétariat permanent au sein de la Plateforme RSE. Il a pour but d’apporter un soutien logistique pour mettre en oeuvre les décisions de la Plateforme.

Dernière mise à jour le 04/09/2020