Le label LUCIE 26000 est une certification. Il sert à montrer qu’une entreprise a mis en place une démarche réussie en matière de responsabilité sociétale. Il se base sur la norme internationale ISO 26000. Pour obtenir le label LUCIE 26000, il faut s’adresser directement à l’organisme LUCIE 26000. Faire certifier son entreprise en matière de RSE a de multiples avantages, en effet, c’est à la fois un bon outil de communication et un moyen d’améliorer l’organisation interne de l’entreprise.

Le label LUCIE 26000, qu’est-ce que c’est ?

Le label LUCIE est une certification. Il prouve qu’une entreprise, un produit ou un service a une démarche réussie en matière de RSE (responsabilité sociale des entreprises). Autrement dit, c’est un label RSE.

Le label LUCIE 26000 s’aligne sur la norme ISO 26000. Cette dernière est une norme internationale. Elle met au point les critères qui permettent de savoir si une entreprise a un impact RSE positif.

ISO 26000

Pour évaluer la responsabilité sociale des entreprises, il existe une norme, appelée la norme ISO 26 000. Elle a défini sept points pour apprécier l’impact d’une entreprise en matière de RSE.

Ces sept points sont :

  • Le respect des intérêts du client et du consommateur
  • Le préservation de l’environnement
  • La mise en valeur du capital humain
  • Le respect des droits fondamentaux des personnes
  • L’adéquation entre les intérêts de l’entreprise et de l’intérêt général
  • La transparence au niveau de la gouvernance de l’organisation
  • Le respect de la loi

Pourquoi obtenir un label RSE ?

Les labels RSE offrent plusieurs avantages pour l’entreprise. D’une part, obtenir un label RSE force l’entreprise à établir une démarche de responsabilité sociale et environnementale qui entraîne des conséquences positives sur le développement de l’entreprise. En effet, une démarche RSE produit des impacts favorables sur les collaborateurs. Écoutés, respectés et motivés, ils seront plus productifs. 

Les valeurs que la RSE met à l’honneur pourraient même attirer de nouveaux talents. 

De plus, le respect des règles, des normes et des lois qu’impliquent la RSE permet à l’entreprise de rester dans la légalité. Finalement, le fait de devoir mettre en oeuvre des solutions respectueuses de l’environnement amène bien souvent l’entreprise à créer des produits innovants et à baisser les coûts.

D’autre part, un label RSE est une manière de rendre visible cette démarche. De nombreux consommateurs y sont sensibles. Le label RSE est donc un moyen d’atteindre une nouvelle clientèle mais aussi de se démarquer sur le marché.

Comment obtenir la certification LUCIE 26000 ?

Étape 1 : évaluer l’entreprise avec le « Diag 26000 LUCIE »

Pour obtenir le label LUCIE 26000, il faut d’abord réaliser une auto-évaluation de l’entreprise en matière de RSE. Pour cela, il convient de se rendre sur le site internet de LUCIE 26000. On y trouve le « Diag 26000 LUCIE », un outil qui permet de faire un premier état des lieux de l’entreprise.

Cette auto-évolution est simple, rapide et gratuite. Elle prend à peine 10 minutes et se fait directement en ligne. Elle consiste à répondre à une série de questions qui prennent en compte les sept points de la norme ISO 26000.

Étape 2 : la formation LUCIE 26000

Afin de développer une approche RSE efficace, la communauté LUCIE 26000 conseille de suivre la formation qu’elle propose. L’organisme organise en effet des évènements de ce type tous les mois.

Réalisés au centre de Paris, ils permettent d’acquérir les clés nécessaires de manière à monter une stratégie RSE performante et personnalisé pour son entreprise.

Étape 3 : évaluer l’entreprise avec un expert

Un consultant vient ensuite dans l’entreprise pour réaliser une évaluation RSE avec le demandeur du label. Celle-ci est plus approfondie et se déroule sur trois demi-journées.

À la suite de cette évaluation, l’entreprise entre dans la communauté LUCIE. Elle dispose ainsi de tous les éléments pour s’engager dans une démarche RSE de qualité.

Faire partie de la communauté LUCIE donne notamment accès à la plateforme LUCIE On Line. Le processus de labellisation est alors entièrement dématérialisé.

Étape 4 : choisir son label

Une fois son dossier créé sur la plateforme LUCIE On Line et les conseils avisés de l’expert reçus, il est nécessaire de choisir son type de label. En effet, LUCIE 26000 propose deux labels. On prend la décision en fonction de la situation de son entreprise.

Le label TOUMAÏ 

L’objectif du label TOUMAÏ est de valoriser les entreprises qui se lancent dans une démarche RSE. Il est moins exigent que la certification LUCIE 26000. Il sert à encourager les entreprise qui se lancent dans la RSE. Il sert également à indiquer au consommateur que l’entreprise partage les valeurs de la RSE et les met en oeuvre.

La communauté LUCIE 26000 attribue le label TOUMAÏ après qu’un expert a mesuré la maturité RSE de l’entreprise en question. Pour ce faire, l’expert vient directement dans l’entreprise pendant une demi-journée. Il base son évaluation sur un référentiel de 1000 points qui prend en compte les critères de la norme ISO 26000. Si l’entreprise obtient 300 points, elle reçoit le label TOUMAÏ pendant un an.

Le label LUCIE 26000

Si l’entreprise pense avoir une démarche RSE aboutie, elle peut demander qu’on lui attribue le label LUCIE 26000. Pour l’obtenir, l’un des trois organismes indépendants partenaires du label se chargera d’évaluer l’entreprise. Il s’agira soit du Bureau Veritas Certification, soit de RSEVAL, soit de VIGEO-EIRIS. 

Une fois l’évaluation terminée, l’organisme expert transmet son rapport à l’entreprise. Celle-ci devra alors rédiger un plan d’action RSE adapté à sa structure. Elle le fera parvenir ensuite à l’organisme expert qui décidera seul d’accorder ou non le label. Enfin, cet organisme réalisera un suivi pendant un an et demi.

Étape 6 : l’attribution du logo LUCIE 26000

Si les experts approuvent les demandes de labels, les entreprises les reçoivent. Elles pourront alors utiliser le logo LUCIE 26000 ou le logo TOUMAÏ.

Dernière mise à jour le 05/10/2020