Comment procéder à l’analyse financière d’une entreprise ?

Sommaire

L’analyse financière des entreprises est basée sur l’étude des documents comptables produits par les entreprises. Il s’agit notamment d’analyser en détail la liasse fiscale d’une société (la liasse fiscale correspond à la déclaration des revenus d’une entreprise). L’analyse financière n’est pas obligatoire et ne suit donc aucune réglementation ou trame imposée légalement. Chaque analyste suit sa propre méthode. 

Comment procéder à l’analyse financière d’une entreprise ? 

Pour mener à bien l’analyse financière d’une entreprise, il faut retraiter ses documents comptables dans le but d’en faire ressortir sa situation financière. C’est le diagnostic financier. Ainsi, l’analyse se base sur le bilan, le compte de résultat et les annexes d’une entreprise. Ces documents se trouvent dans les comptes annuels ou dans la liasse fiscale. 

En plus de ces études, certains analystes s’attachent dans un premier temps à évaluer tout le secteur économique d’une entreprise. Pour ce faire, ils analysent le positionnement de l’entreprise, ses points forts mais aussi ses faiblesses et sa stratégie. Ces données sont alors à étudier avec un aspect plus orienté sur le marketing que sur la comptabilité. On appelle cela le diagnostic économique. 

Dans l’ordre, on retrouve les étapes suivantes : 

  1. Étude du marché de l’entreprise (secteur, concurrents, risques, potentiel…)
  2. Analyse de la production de l’entreprise
  3. Analyse de la distribution de l’entreprise
  4. Étude de la formation du résultat
  5. Analyse de la structure financière et des actifs
  6. Mesure de la rentabilité

On compte plusieurs sources via lesquelles trouver les informations pour mener à bien une analyse financière, certaines internes à l’entreprise et d’autres externes. 

Dans le cas d’une analyse financière menée en interne ou sur une demande de l’entreprise, la principale source de renseignements est le système d’informations de l’entreprise. En effet, grâce aux tableaux de bords automatisés, à des suivis économiques et comptables et aux outils de pilotage de l’entreprise, il est facile de croiser les données qui sont intéressantes pour une problématique en particulier. 

Lorsque c’est une personne tierce à une entreprise qui souhaite mener une étude de solvabilité, il faut alors trouver les informations sur la comptabilité de l’entreprise. On peut les trouver facilement via trois canaux : 

  • Sur internet. Il existe aujourd’hui de nombreux sites spécialisés dans la collecte des données des entreprises, qui parfois offrent en plus des calculs et des systèmes de retraitement des informations pour simplifier les analyses.
  • Sur le registre du tribunal de commerce. Les entreprises étant obligées de déposer leurs documents de synthèse auprès du greffe du tribunal de commerce dont elles dépendent, de nombreuses informations y sont donc regroupées. 
  • Via la centrale des bilans. C’est une organisation qui regroupe des documents économiques et financiers sur des entreprises. Ces informations ne concernent que les entreprises qui choisissent de participer à la centralisation de ces documents. 

Il faut noter que tous les pays ne fonctionnent pas selon les mêmes règles et que dans certains, il n’est pas obligatoire pour les entreprises de publier leurs données comptables. C’est pourquoi les informations sont bien plus compliquées à trouver lors des analyses externes.

Quels sont les outils employés pour réaliser une analyse financière ? 

Les outils les plus empoyés pour réaliser une analyse financière sont les tableaux et les ratios. Ils permettent d’isoler certaines données pour décomposer données comprises dans les documents comptables.

Comme indiqué précédemment, l’analyse financière n’étant pas une obligation légale, il n’y a pas de règle à suivre dans la manière de la mener. Chaque analyste peut ainsi suivre sa propre méthode. 

Les tableaux d’analyse 

Certains tableaux, basés sur les chiffres du compte de résultat permettent de faire apparaître certaines données plus en détail. 

On retrouve notamment le TSIG (tableau des soldes intermédiaires de gestion). Il permet notamment de faire apparaître les données suivantes : 

  • La production, 
  • La valeur ajoutée, 
  • La marge commerciale, 
  • L’excédent brut d’exploitation, 
  • La capacité d’autofinancement, 
  • Le résultat financier,
  • Le résultat d’exploitation,
  • Le résultat exceptionnel,
  • Le résultat comptable. 

On peut aussi retirer des informations supplémentaires via la création de tableaux à partir des données du bilan. De cette manière, le bilan peut être réorganisé pour créer un bilan fonctionnel qui fait apparaître plus clairement la politique d’investissement que suit l’entreprise, son exploitation et sa trésorerie. 

Les ratios

Les retraitements des documents comptables permettent aussi de calculer de nombreux ratios qui servent également d’indicateurs plus détaillés quant à la santé financière d’une entreprise. On peut citer :

  • Le taux de marge,
  • Le taux de marque, 
  • Le taux d’endettement, 
  • Le taux de rentabilité,
  • La rentabilité économique,
  • Le ratio d’indépendance financière,
  • Le taux de rendement financier,
  • Le ratio de solvabilité etc…

Dernière mise à jour le 25/08/2020

Julien Dupé, CEO et Fondateur de Infonet

La synthèse de Julien Dupé

(CEO et Fondateur de Infonet.fr)
L’analyse financière est une étude menée pour juger de la situation financière d’une société ou d’un ensemble d’entreprises. Elle peut être réalisée à travers différentes méthodes et en utilisant différents outils, selon les préférences de l’analyste qui s’en charge.

Services Infonet disponibles

La vidéo du moment

Voir toute l'actualité

Campagne TV nationale

Diffusée sur les chaînes suivantes :

TF1 - M6 - TMC - W9 - 6ter - BFMTV
Cliquez ici pour voir la pub

Les avis clients Infonet

Avis vérifiés Basé sur %reviewstotal% avis
Excellent
Très bien
Bien

La gestion des avis clients par Avis Vérifiés de Infonet.fr est certifiée conforme à la norme NF ISO 20488 "avis en ligne" et au référenciel de certification NF 522 V2 par AFNOR Certification depuis le 28 mars 2014. En savoir plus