La solvabilité correspond au fait qu’une entreprise possède suffisamment de moyens pour honorer ses dettes et ses engagements financiers à court, moyen et long terme. Pour l’évaluer, on mène une étude de solvabilité. Le résultat de cette étude permet d’attribuer à une entreprise un score de solvabilité qui va déterminer si elle représente ou non un risque pour ses créanciers. On utilise l’étude de solvabilité avant d’accorder un emprunt ou un crédit-bail, par exemple. 

Comment définit-on la solvabilité ? 

La solvabilité détermine les ressources dont dispose un particulier ou une entreprise pour être en capacité d’assumer ses dettes. 

Une entreprise est solvable si on conclut qu’elle peut honorer ses engagements financiers sans se mettre en danger. Si ce n’est pas le cas, on dit qu’elle est insolvable. 

Pour qualifier la solvabilité d’une entreprise, on vérifie si ses actifs, c’est-à-dire ses immobilisations, ses stocks ou ses liquidités excèdent effectivement son passif, c’est à dire ses dettes. 

Qu’est-ce qu’une étude de solvabilité ? 

Il revient le plus souvent à une institution financière d’entreprendre une étude de la solvabilité. Elle permet d’observer dans le détail les finances d’une entreprise. 

Pour ce faire, on analyse : 

  • La “personnalité” de l’entreprise, c’est à dire sa gestion, les compétences et l’ancienneté de ses dirigeants ou encore le secteur d’activités et les risques qu’il implique ; 
  • La capacité de remboursement et le nivellement des différents ratios financiers de l’entreprise. 

À quoi sert l’étude de solvabilité ? 

On effectue une étude de solvabilité pour analyser la confiance que l’on peut accorder à une entreprise. Cette étude est particulièrement utile pour jauger la fiabilité de la société et le risque d’entreprendre une relation de partenariat, de clientèle ou de fournisseur avec elle. L’étude de solvabilité agit comme une garantie puisqu’elle permet de démontrer les capacités de paiements d’une entreprise. 

L’étude de solvabilité est aussi un argument de première ligne pour les institutions financières et les établissements de crédits. En effet, lorsqu’une entreprise compte demander un crédit ou un emprunt, elle se doit d’être en mesure de prouver sa solvabilité. C’est d’ailleurs l’une des principales valeurs qui fait varier le taux d’intérêt. Plus la solvabilité d’une entreprise est démontrée, moindre sera le taux d’intérêt, le risque étant plus faible. 

L’étude de la solvabilité permet donc d’évaluer : 

  • La santé financière d’une entreprise : si elle est en bonne position pour entreprendre une transaction importante et établir des liens de confiance ;
  • Sa capacité à surmonter les éventuelles crises boursières ou monétaires : si elle pourra rebondir en toutes circonstances.

L’étude de solvabilité intervient lorsque : 

  • Une entreprise veut gravir les échelons de son développement ;
  • Une entreprise est en pleine croissance et recherche de financement ;
  • Une entreprise a besoin de mesurer son évolution dans le temps.

Comment étudier la solvabilité d’une entreprise ? 

Pour mesurer la solvabilité des entreprises, une grande variété d’éléments peuvent être considérés. On trouvera notamment des facteurs pertinents en consultant : 

  • Les informations légales et publiques au sujet de l’entreprise, comme la forme juridique, la date de création, etc. ;
  • Les données sectorielles ;
  • Les éléments figurant au bilan, comme le chiffre d’affaires, le résultat net, les capitaux propres, etc. ;
  • Les éléments permettant de mesurer la rentabilité, comme la marge d’exploitation, la marge nette, la croissance du capital, etc. ;
  • Le cash-flow ;
  • Les comportements de paiements et la rigueur face aux obligations fiscales, etc.

Pour mener à bien une étude de solvabilité, il faudra se rapprocher des institutions détenant les informations ci-dessus. C’est le cas des tribunaux de commerce ou des journaux d’annonces légales. 

Dans le secteur privé, les acteurs susceptibles d’accomplir cette étude sont les institutions bancaires, les agences de notation, les sociétés de renseignements ou encore les fournisseurs de bases de données d’informations légales. 

Qu’est-ce qu’un rapport de solvabilité ?

Le rapport de solvabilité prodigue les informations qui permettent de dresser l’historique de l’emprunteur en ce qui concerne sa santé, sa projection et ses habitudes financières. Le rapport accumule les informations dans le temps afin qu’elles puissent être mises en perspective. 

En règle générale, on trouve dans un rapport de solvabilité : 

  • Le score et les limites imposées à l’entreprise : une notation peut permettre de qualifier rapidement un bon ou un mauvais risque ; 
  • Les bilans financiers ; 
  • Les capitaux propres ainsi que les provisions ;
  • Les différents ratios financiers ;
  • Les liquidités ; 
  • Les informations sur les dirigeants, les administrateurs, les actionnaires, les gérants, etc. : les personnalités à la tête d’une entreprise sont directement liées  à la gestion des finances de celle-ci ;
  • Les informations relatives aux factures (impayés, retards, etc.) et les habitudes de paiement en général.

Dernière mise à jour le 06/08/2020