Services btob strictement réservés aux entreprises et professionnels
Pub TV cliquez ici
0805 080 515 appel gratuit

Venture Orbital Systems dévoile un moteur de fusée imprimé en 3D

Publié le 07/12/2020 à 17h12 par Lucie Adbul-Leveque

Un moteur de fusée imprimé en 3D : tel est le projet de Venture Orbital Systems, la start-up rémoise qui conçoit des propulseurs spatiaux.

Venture Orbital Systems dévoile un moteur de fusée imprimé en 3D

Venture Orbital Systems, la start-up spécialisée dans les propulseurs de petits satellites, s’engage dans un nouveau projet : un moteur imprimé en 3D pour une mini fusée. Grâce à une technologie innovante, la jeune pousse française compte bien se positionner comme la référence en matière de lancement de nanosatellites.

Le moteur de fusée imprimé en 3D de Venture Orbital Systems

Venture Orbital Systems est une entreprise qui élabore des propulseurs pour lancer des petits satellites en orbite basse. Pour son dernier modèle, elle a conçu un nouveau moteur : le Navier.

Il se base sur une technologie novatrice : l’impression 3D métallique. « Nous avons totalement repensé les géométries du moteur pour faire passer le nombre de pièces de l’organe de combustion de plusieurs centaines à trois seulement », explique Stanislas Maximin, co-fondateur de Venture Orbital Systems.

Les phases de tests du Navier s’étendront jusqu’en 2022. Après, les ingénieurs l’intégreront à un propulseur. Il pourra donc effectuer des mises en orbite basse pour des nanosatellites. « Notre ambition est de devenir le premier opérateur de lancement sur le marché des nanosatellites », commente Stanislas Maximin. Ces derniers sont de plus en plus demandés dans les secteurs des télécommunications ou de la surveillance météorologique.

Un nouveau propulseur construit grâce à un moteur de fusée imprimé en 3D

Ce moteur va permettre la fabrication d’un nouveau propulseur léger, économique et rapide à construire : le Zéphyr. Bien plus petit et bien plus léger que les lanceurs traditionnels que l’on trouve actuellement sur le marché, on pourra le construire en moins d’une semaine. Stanislas Maximin a par ailleurs annoncé un « coût de fabrication à moins de 100.000 euros par unité ».

Les premiers tests du Zéphyr auront lieu dans trois ans. Venture Orbital Systems prévoit sa mise en orbite réelle en 2024.

Développement du territoire et création d’emplois en perspective

Venture Orbital Systems avait déjà fait parlé d’elle le mois dernier. Elle avait alors fait savoir qu’elle quittait la capitale française pour s’installer à Reims. La start-up déclare aujourd’hui vouloir investir 70 millions d’euros pour développer ce projet de lancement de satellites dans la ville des sacres.

Pour cela, elle est en train de conclure une première levée de fonds dont on ne connaît pas encore le montant. Grâce à ces financements, la start-up prévoit aussi d’embaucher environ 70 personnes à court terme.

VENTURE ORBITAL SYSTEMS

REIMS

Société par actions simplifiée

Construction aéronautique et spatiale

Voir la fiche
Président Stanislas MAXIMIN

Services Infonet disponibles

La vidéo du moment

Campagne TV nationale

Diffusée sur les chaînes suivantes :

TF1 - M6 - TMC - W9 - 6ter - BFMTV
Cliquez ici pour voir la pub

Les avis clients Infonet

Avis vérifiés Basé sur %reviewstotal% avis
Excellent
Très bien
Bien

La gestion des avis clients par Avis Vérifiés de Infonet.fr est certifiée conforme à la norme NF ISO 20488 "avis en ligne" et au référenciel de certification NF 522 V2 par AFNOR Certification depuis le 28 mars 2014. En savoir plus