La startup française spécialisée dans la production d'hydrogène décarboné, Spark Cleantech, a annoncé une levée de fonds de 4 millions d'euros. Cette somme se compose d'une contribution de 1,4 million d'euros de la part d'Asterion Ventures, ainsi que de 2,6 millions d'euros provenant de subventions et de prêts, notamment de Bpifrance grâce à sa participation au concours i-Lab.

Quel est le parcours de Spark Cleantech ?

Fondée en 2022, Spark Cleantech avait précédemment développé sa technologie au cours d'un programme de maturation au sein des laboratoires de CentraleSupélec et du CNRS. Cette démarche de développement technologique préalable a été essentielle pour la startup avant d'atteindre ce jalon de financement en 2023.

« Cette période nous a permis de lancer les premiers développements en vue du premier démonstrateur que nous concrétisons et finalisons aujourd’hui avec la levée » explique Erwan Pannier, co-fondateur et directeur technique de Spark Cleantech.

La startup a pour ambition de déployer à grande échelle des modules décentralisés de production d'hydrogène et de carbone solide. Leur objectif est de mettre en place leur première unité commerciale d'ici à 2025. Cette initiative marque une étape cruciale dans la concrétisation de leur vision de développer des solutions éco-responsables et durables dans le domaine de l'hydrogène et du carbone solide.

station de décarbonisation d'hydrogène

Spark Cleantech : répondre aux enjeux de décarbonation de l'industrie

L'ambition de Spark Cleantech est de fournir aux industriels une alternative décarbonée à l'utilisation d'énergies fossiles. L'hydrogène représente une solution à cet enjeu, car son utilisation ne génère pas d'émissions de gaz à effet de serre. Cependant, jusqu'à présent, la majeure partie de l'hydrogène est produite par le procédé de reformage vapeur, engendrant ainsi d'importantes émissions de CO2, ou par électrolyse de l'eau, ce qui entraîne une consommation électrique significative.

La solution développée par Spark constitue une troisième voie à double bénéfice : elle consomme jusqu'à cinq fois moins d'électricité que l'électrolyse et n'émet pas de CO2, car la totalité du carbone est capturée sous forme solide. Cette approche novatrice répond aux préoccupations au sujet de l'environnement et ouvre la voie à une production d'hydrogène plus durable et respectueuse de l'environnement.

La plasmalyse nano-pulsée de Spark : une avancée majeure dans la production d'hydrogène décarboné

Ce procédé, connu sous le nom de plasmalyse nano-pulsée, présente la particularité de valoriser intégralement la matière première, c'est-à-dire l'hydrogène comme source d'énergie et le carbone comme matériau. Cette approche maximise considérablement l'attrait économique global de la technologie. Charles-Henry Choël, partenaire chez Asterion Ventures et membre du conseil d'administration de Spark, explique : « L'hydrogène est un vecteur essentiel du mix énergétique de demain. Mais pour tenir toutes ses promesses et se poser comme une alternative crédible aux énergies fossiles, sa production doit être décarbonée et moins coûteuse qu'aujourd'hui. C'est précisément ce que permet la solution développée par Spark ».

En utilisant la plasmalyse nano-pulsée, Spark offre ainsi une approche novatrice et plus efficace pour la production d'hydrogène, répondant aux enjeux environnementaux tout en offrant des avantages économiques significatifs.

Spark : un modèle révolutionnaire de vente d'hydrogène décarboné et de carbone

Dans la pratique, Spark adopte une approche de vente à ses clients, qui sont principalement des sites industriels ou des acteurs de la mobilité lourde. La société leur fournit de l'hydrogène décarboné ainsi que du carbone. Erwan Pannier explique : « Nous mettons en place un modèle de propriétaire exploitant. Nous faisons construire les installations et ensuite, nous les exploitons, pour vendre en bout de chaine nos deux produits ».

La startup envisage initialement un déploiement essentiellement en Europe de l'Ouest, avec pour objectif la mise en place d'environ une centaine d'unités commerciales d'ici à 2030. Cela pourrait générer des ventes annuelles atteignant 250 millions d'euros dès 2030. Cette stratégie de développement positionne Spark en tant qu'acteur majeur dans la transition vers des sources d'hydrogène décarboné et de carbone respectueuses de l'environnement, tout en contribuant de manière significative à l'économie.