Le 24 août, la start-up d’origine française devenue américaine annonce le succès d’une levée de fonds à grande échelle.

Avec l’immense levée de fonds que Dataiku vient de boucler, elle renforce sa position de leader dans son domaine. Le tour de table mené par Stripes a été un succès. Grâce à l’investissement majeur de Tiger Global Management et à la participation de Battery Ventures, CapitalG, Dawn Capital, FirstMark Capital et ICONIQ, c’est 100 millions de dollars qui ont été recueillis. 

Démocratiser l’intelligence artificielle 

Daitaku propose une plateforme de Data Science et Machine Learning. Elle vise à démocratiser l’intelligence artificielle et à l’intégrer dans le quotidien des entreprises. En effet, l’objectif est que chaque employé, quelque soit sa position, puisse accéder à l’analyse des données.

Il s’agit de l’une des premières levées de fonds de cette ampleur depuis le confinement mondial. Malgré la crise causée par la Covid, l’entreprise a su tirer son épingle du jeu et poursuit une croissance active. En effet, les clients n’ont cessé d’accroître leur utilisation de la solution Daitaku. Celle-ci a permis aux entreprises, même durement touchées par la crise, de mieux anticiper et manoeuvrer dans la période actuelle. 

« 2020 a signé le passage de l’IA de l’expérimentation à la mise en œuvre réelle dans les entreprises. Dataiku est un moteur de ce changement avec la suite logicielle la plus complète, sûre et prête à l’emploi que nous ayons vue au cours de nos recherches approfondies sur ce marché », a affirmé Ron Shah, partenaire chez Stripes.

« Cette crise a permis de démontrer l’importance de l’intelligence artificielle pour les entreprises. L’IA les aide à être plus agiles, plus réactives” , a rajouté Romain Fouache, directeur des revenus et des opérations de Dataiku.

Une start-up née en France 

La startup Daitaku est née en 2013 en France. Depuis, elle est passée aux mains américaines et a poursuivi un développement fulgurant de l’autre côté de l’Atlantique. Aujourd’hui, son siège est installé à New York et ses bureaux à Paris, Londres, Singapour, Sydney et Francfort. L’entreprise emploie plus de 450 salariés et fait affaire avec 300 clients à travers le monde.