Le big data est un important ensemble de données. Né avec l’apparition du numérique, son analyse et son stockage donnent lieu à de nouveaux outils et métiers. 

Qu’est-ce que le big data ? 

Littéralement, big data signifie grandes données ou données massives.

Comme son nom l’indique, il s’agit donc d’une très grande quantité de données réunies en un ensemble.  

Son volume est d’une telle importance que seuls des outils adaptés peuvent prendre en charge son traitement. En effet, la quantité produite s’évalue en téraoctets, voire en pétaoctets.

Intrinsèquement lié au web, le big data prend donc racine dans la sphère digitale. 

Qu’est-ce qu’une donnée ? 

Une donnée est une information transmise par une personne physique ou morale. 

Chaque jour, nous produisons un grand volume de données. 

L’arrivée des réseaux sociaux et l’apparition constante de nouvelles technologies de communication et d’information augmentent la production de ces données. 

Voici des exemples de productions de données dans un cadre personnel quotidien : 

  • publications sur les réseaux sociaux 
  • utilisation d’un GPS (Waze, Google Maps) 
  • envoi d’un courriel 
  • inscriptions sur une plateforme web 
  • achat en ligne 

Les données permettent à différentes échelles de continuer à avancer, à innover. Elles ont une véritable valeur marchande. 

Une nouvelle entreprise par exemple, aura besoin de ces données pour adapter son marketing et toute sa stratégie. 

Les données sont, en effet, très utiles puisqu’elles proviennent directement des usagers et donnent de nombreuses informations sur leurs habitudes de consommation et leurs pratiques.  

De nombreux secteurs nécessitent d’utiliser le big data, c'est notamment le cas pour le secteur de la sécurité et celui de la médecine. 

Big data : le stockage 

Le principal problème du big data est son stockage. Le nombre de données qu’il réunit nécessite de trouver des emplacements de stockage toujours plus importants. 

De plus, ceux-ci doivent-être sécurisés et régulièrement contrôlés.

Le cloud a ainsi facilité les problèmes de stockage des données. 

Mais il est aussi possible de stocker les données sur le site d’une entreprise par exemple grâce à des serveurs appropriés. 

Avec un si grand nombre de données à garder, les spécialistes recommandent un stockage multiple alliant le cloud et d’autres serveurs sécurisés. De cette manière, si un des emplacements rencontre un problème technique, un autre peut prendre le relais.  

Big data : le traitement des données

L’analyse se fonde sur ses trois dimensions (qui forment les trois V) : 

  • la vélocité : la grande rapidité à laquelle les données sont créées, stockées et analysées 
  • le volume : il n’y a pas de fin, le nombre de données ne cesse de croître 
  • la variété : elles peuvent provenir de différentes sources et se présenter sous différentes formes 

Les techniques d’analyse prennent en compte ces trois dimensions. Elles constituent l’identité même du big data, ce qui fait sa particularité. 

Pour faciliter le traitement de ces données, de nouvelles professions ont été créées. L’intelligence artificielle permet, notamment, d’automatiser leur traitement, d’analyser ce volume important et de les catégoriser.

Dernière mise à jour le 09/11/2020