• 11 085 163 fiches d'entreprises
  • 16 360 505 contacts et dirigeants
  • 3 102 662 476 données d'entreprise
Pub TV cliquez ici
0805 080 515 appel gratuit

11 millions récoltés pour le robot viticole de VitiBot

Publié le 12/11/2020 à 17h11 par Chloée Bernos

VitiBot, l’entreprise originaire de Reims, a récemment finalisé une levée de fonds à hauteur de 11 millions d’euros afin de développer son robot viticole.

11 millions récoltés pour le robot viticole de VitiBot

VitiBot conclut la deuxième levée de fonds de son histoire. Grâce aux 11 millions d’euros récoltés, elle compte donner un coup d’accélérateur au développement du robot viticole qu’elle a conçu, dénommé Bakus.

Une reconnaissance dans le milieu viticole 

Pour mener à bien cette levée de fonds, c’est sans surprise vers ses investisseurs historiques que VitiBot s’est tournée. En effet, la start-up peut compter sur l’appui d’une variété de professionnels du milieu. Ces derniers l’avaient déjà soutenue en 2018 et lui avaient permis de lever 3 millions d’euros. Encore une fois, les viticulteurs de maisons renommées telles que Champagne Laurent-Perrier, Roederer ou Martell Mumm Pierrier-Jouet n’ont pas hésité à renouveller leur appui financier. 

Le but de cette levée de fonds qui a, cette fois, permis d’amasser 11 millions d’euros, est d’appuyer le développement du robot viticole fabriqué il y a quelques années maintenant. Ce robot suscite l’intérêt des experts du domaine puisqu’il permet le travail du sol sans herbicide. Cet engin enjambeur de vignobles est 100 % électrique et autonome. Il peut donc ainsi agir de façon mécanique sur le sol sans l’intervention de produits nocifs pour les terres. 

Bakus, le robot viticole, bientôt commercialisé à grande échelle

Le robot viticole de VitiBot n’en est pas à son coup d’essai. En effet, cela fait plus de deux ans que la start-up multiplie les tests dans la région de Champagne, du Bordelais et de la Bourgogne. Ces essais sont l’occasion de peaufiner les performances du tracteur afin qu’il réponde toujours davantage aux besoins du terrain. 

En 2018, notre première levée de fonds de 3 millions d’euros nous a permis de parfaire le prototype et de produire une première série de quatre machines”, précise le directeur général de Vitibot. 

Grâce à cette nouvelle levée de fonds conclue en octobre dernier, les ingénieurs qui penchent sur le projet entendent aller plus loin. “Nous avons travaillé sur un outil de pulvérisation confinée, qui évite les phénomènes de dispersion. L’objectif vise toujours la réduction des produits phytosanitaires et le renforcement de la sécurité des opérateurs”, ajoute le directeur. 

Au moment d’écrire ces lignes, une quinzaine de modèles de robots viticoles sont déjà sur le marché. Grâce au 11 millions d’euros qui s’ajoute au capital de la start-up, c’est la phase d’industrialisation qui se profile. Ainsi, VitiBot prévoit la fabrication de plusieurs dizaines de robots dans un avenir très proche. 

La vidéo du moment

Campagne TV nationale

Diffusée sur les chaînes suivantes :

TF1 - M6 - TMC - W9 - 6ter - BFMTV
Cliquez ici pour voir la pub

Les avis clients Infonet

Avis vérifiés Basé sur %reviewstotal% avis
Excellent
Très bien
Bien

La gestion des avis clients par Avis Vérifiés de Infonet.fr est certifiée conforme à la norme NF ISO 20488 "avis en ligne" et au référenciel de certification NF 522 V2 par AFNOR Certification depuis le 28 mars 2014. En savoir plus